Chargement…

Maman, papa, je veux un robot… oui mais après ?

/, Robotique/Maman, papa, je veux un robot… oui mais après ?

Vous souhaitez offrir un robot à votre enfant, mais vous ne savez pas lequel choisir ?

Ozobot (Ozobot), Beebot (Bee-Bot), MakeBlock (Makeblock), Osmo, BlueBot… une multitude de robots éducatifs pour une multitude d’usages !
Le choix est complexe. Mais pas de panique, nous allons tenter de vous apporter quelques réponses.

Tous les robots n’ont pas vocation à être éducatifs.

Nous évoquerons dans cet article les robots qui ont pour objectif d’apporter des notions éducatives à votre enfant. Exit donc les “robots jouet” ou de divertissement qui ont également une place importante dans le développement de votre enfant, mais qui ne feront pas l’objet de nos remarques.

Votre enfant a moins de 8 ans ?

Orientez-vous vers Beebot, Bluebot, ou bien encore Cubetto (Primo Toys).
Les principales notions d’apprentissage apportées par ces robots sont le déplacement sur quadrillage et la latéralisation. Par de petits défis, votre enfant programmera des séquences de déplacements, afin par exemple, de sortir d’un labyrinthe, de rechercher un trésor…
Certes ces robots peuvent apparaître comme relativement basiques et simples d’utilisation, mais ils sont surtout robustes et adaptés aux enfants de cet âge.
Pour réaliser une transition en douceur vers la programmation, les robots Dash et Dot sont intéressants, car leur programmation s’effectue à l’aide d’une tablette et du langage Blocky, il est alors possible de les guider à travers un parcours, leur demander de taper dans un ballon ou bien encore jouer du Xylophone !

Robot Cubetto

À partir de 8 ans

Dès 8 ans de nouveaux concepts de programmation avancés peuvent être abordés.
La programmation visuelle apportée par Scratch et ses dérivés (Blockly…) sont le point incontournable de tout apprentissage du code pour les enfants. C’est donc tout naturellement que les robots destinés à cette tranche d’âge sont tous programmables à l’aide de ces langages.
À ce titre, le robot Ozobot est tout indiqué : ce robot suiveur de ligne se commande sur support papier à l’aide de code couleurs ce robot permet à votre enfant de développer sa logique mathématique et la mise en oeuvre d’algorithmes simples et complexes. En complément ce robot peut aussi se programmer à l’aide de Blockly pour approfondir les concepts de programmation.
In-Obot est un petit robot programmable en Scratch (langage éducatif développé par le MIT) et offrant une multitude de possibilités : Robot suiveur de lignes, détecteurs d’obstacles et bien d’autres choses encore.

Le robot Ozobot

9, 10 ans et plus

Pour aller encore plus loin dans la programmation et dans l’imagination, faites confiance à Lego et ses différents kits (Mindstorm (LEGO MINDSTORMS), Lego wedo (LEGO). La célèbre petite brique permet de construire rapidement des robots aux fonctionnalités étonnantes.
Si votre enfant est plutôt Maker (bricoleur), optez pour le Kit MakeBlock (Makeblock). Alliant fabrication et codage ce robot offre de nombreuses possibilités et une multitude d’extensions sont disponibles pour étendre les fonctionnalités du robot.
Enfin, Thymio (Thymio) est un robot permettant un apprentissage complet de la programmation robotique. Que ce soit par programmation visuelle ou par blocs (Scratch) ou en ligne de code, ce robot est recommandé par l’Éducation nationale. À noter que sa prise en main et sa programmation nécessitent tout de même un petit accompagnement.

Le robot Thymio

13 ans et plus

Nous retrouvons les robots Thymio, MakeBlock, mais c’est aussi le moment à cet âge de s’orienter vers des technologies plus pointues tel que l’Arduino (Arduino) ou le Raspberry pi (Raspberry Pi) qui ne sont pas des robots, mais des microcontrôleurs.
Ces composants ouvrent un champ de possibilités infinies pour l’imagination. Tout est possible : robot marcheur, bras articulé, drones jusqu’au célèbre robot Poppy ou Inmoov (Inmoov) !
Attention toutefois au budget qui peut vite prendre des proportions considérables.

Le microcontrôleur Micro:Bit

L’intérêt éducatif doit être au cœur de votre décision d’achat.

Oui, votre enfant va utiliser ces différents robots lors de nos ateliers ou à l’école et oui il vous demandera certainement d’en acheter un pour la maison.
Oui, votre enfant va tester ces robots dans les enseignes de jouets spécialisées et oui il vous demandera d’en acheter un pour la maison.
Dans ce dernier cas, les prix seront sans doute minorés par une offre commerciale qui ne vous laissera pas de marbre et qui vous fera craquer.
Mais pour quoi faire ?
Une fois à la maison votre enfant se trouve parfois seul face à son robot. Après avoir fait les quelques challenges proposés par le produit et modifié quelque peu son robot lorsque cela est possible que va-t-il en faire ?
Chaque robot a son intérêt éducatif et l’achat doit se faire en fonction de celui-ci.
Chez Junior Makers Place, par le biais de la robotique, nous voulons transmettre aux enfants des connaissances liées à la science, aux mathématiques et aux nouvelles technologies. Par conséquent nous n’utilisons pas le robot en tant qu’objet, mais en tant que vecteur de transmission de connaissances.
Nous ne nous interdisons pas d’utiliser le robot Beebot avec des enfants âgés de 14 ans pour comprendre les concepts des déplacements et la notion de piles d’exécutions, l’asservissement des moteurs et l’usage de Thymio avec les enfants de 7 ans pour l’observation et la compréhension de l’interaction avec un robot complexe (mis en avant des capteurs et leurs rôles) .
Le robot est un support éducatif à nos ateliers et non l’objectif de nos ateliers. Si nous souhaitons apprendre aux enfants l’usage des capteurs, nous utiliserons Thymio ou MakeBlock, si nous axons nos apprentissages sur le déplacement simple nous préférons Beebot, pour les déplacements complexes notre choix se portera sur MakeBlock, Thymio… Un même atelier pouvant faire usage de plusieurs robots.

Choisir c’est savoir renoncer… de choisir !

L’achat d’un robot est un investissement. L’utilisation et la prise en main par les enfants du robot sont parfois très rapides. Une fois que l’enfant sait programmer Beebot, il se détourne vite de celui-ci et souhaite passer à un autre robot, ce qui peut vite faire de vous un revendeur de robots non utilisés ! Sans oublier un renouvellement sans cesse des gammes de robots proposées par les fabricants.
Faut-il donc se refuser de choisir ? Non, bien entendu, mais il faut choisir avec un regard éducatif sur votre choix et sur l’usage que vous souhaitez lui donner plutôt que sur le divertissement à court terme qu’il peut procurer.

Notre mission vous accompagner !

Vous souhaitez des conseils personnalisés ? Chez Junior Makers Place, nous souhaitons vous accompagner dans l’achat de votre robot et vous donner toutes les informations nécessaires à son utilisation. Nous pouvons également vous proposer des fiches pédagogiques à réaliser avec votre enfant pour qu’il prenne plaisir (et vous aussi ) à utiliser son robot et qu’il acquiert des compétences nécessaires pour son avenir. Pour cela, n’hésitez pas à prendre contact avec nous sur www.juniormakersplace.fr !

Pour aller plus loin…

Pour éviter tout achat, nous pouvons vous proposer la location des robots. Nous proposons aussi des ateliers parents-enfants. Une manière conviviale de passer un moment avec votre enfant autour d’un projet commun.
Échange, partage, réflexion commune… nul doute que nos ateliers vous feront découvrir votre enfant sous un autre regard ! Vous serez étonné de voir comment il apprivoise rapidement et utilise ses nouvelles connaissances. Vous porterez certainement aussi un autre regard sur les robots et la programmation !
Nous vous disons donc à très bientôt chez Junior Makers Place !
Par |2018-04-04T14:13:15+00:00avril 4th, 2018|News, Robotique|0 commentaire

Laisser un commentaire